Origines et causes

A) Recherches préliminaires

 

        Tout d'abord, nous avons commencé par interroger différentes personnes souffrant du mal de mer pour voir ce qu'elles ressentaient. Ceci nous a permis de connaître les symptômes. Les mots-clés revenant le plus souvent sont:

    • mal de tête  

    • perte d'équilibre

    • nausées

    • vomissements

    • sueurs

    • sensations d'étouffer

 

 

 

 

     B) Recherches

 

      A partir de là, nous avons fait des recherches sur Internet pour localiser la cause du mal de mer. Nous avons alors rencontré plusieurs difficultés car les sites que nous visionnions n'étaient pas forcément en rapport avec notre problématique ou présentaient un langage trop médical.

 

      Après un certain temps, nous avons utilisé le logiciel PMB, disponible au CDI de notre lycée. Cela nous a permis de trouver un numéro de la revue Science et vie Junior comportant un article sur le sujet. A partir de là, nous avons pu trouver les explications nécessaires.

 

 

C) Explications du mal de mer

 

       Le mal de mer résulte d'un conflit d'informations dans l'organisme. Quels sont les acteurs de ce conflit ? Eh bien, c'est en fait assez simple.

 

Lorsque je marche, j'ai différents organes qui communiquent avec mon cerveau:

 

tt-2.gif

     

       - Il y a d'abord les informations visuelles provenant de l'œil. Celles-ci informent le cerveau si un mouvement visuel est détecté par la rétine de l'oeil. ( pour voir notre dossier complet sur l'oeil, cliquez ici ) 

 

- Puis, il y a aussi les informations transmises par l'oreille interne. Ces dernières informent le cerveau des mouvements ressentis par le corps. ( pour voir notre dossier complet sur l'oreille interne, cliquez ici )

 

-  Enfin, il y a une autre source d'information provenant de récepteurs placés dans les muscles. Ces derniers permettent de situer mes membres dans l'espace. Par exemple, quand je ferme les yeux, je sais à peu près où se trouve mon pied ou ma main par rapport à mon corps. ( pour voir notre dossier complet sur les capteurs, cliquez ici )

 

 

         Reprenons l'exemple de ma marche: tout va bien car toutes les informations transmises dans mon cerveau sont cohérentes: la vue signale que je bouge, l'oreille interne et les muscles enregistrent bien, quant à eux, un mouvement et un déplacement. 

 quand-je-marche-1.gif

 

 

        Cependant, lorsque je suis en mer, c'est plus compliqué...

 

 

        En effet, lorsque je suis en mer, mes yeux regardent peut-être une surface immobile ( ex: la paroi du bateau ). Ma vue signale donc que rien ne bouge. Mais, comme le bateau tangue plus ou moins selon la houle, j'ai donc un conflit d'informations entre ce que dit ma vue et ce que dit mon oreille interne. Et là, si ce conflit d'informations n'est pas régulé, c'est d'abord une perte d'équilibre assurée, suivi du mal de mer.

 quand-j-ai-le-mal-de-mer-3.gif

 

 

 

D) Réalisation d'une expérience

 

        Pour approuver nos propos, nous nous sommes mis dans les conditions optimales pour faire un bon mal de mer. Pour cela, nous nous sommes rendus à l'hôpital des Armées de Brest, où il existe un procédé capable de recréer ces conditions.

 

        Nous avons choisi deux personnes afin de réaliser cette expérience: Antoine, présentant des symptômes du mal de mer, et Vianney, qui n'est pas malade sur un bateau.

 

Cliquez ici pour voir la vidéo de l'expérience 

 

         L'expérience consiste à créer un conflit d'information entre les mêmes organes que ceux du mal du mer. Ici, on a bien une opposition entre:

 

- les fonctions visuelles pour qui le corps est en mouvement d'un côté vers l'autre ( de la droite vers la gauche et vice-versa).

 

- les capteurs musculaires pour qui le corps bouge de haut en bas. 

 

- l'oreille interne, qui ne ressent aucun mouvement particulier

 

 

        Après quelques secondes d'expérimentation, nous arrivons à cela:

 

Cliquez ici pour voir la vidéo

 

       Les résultats sont rapidement arrivés: Antoine succombe très vite à des maux de tête, tandis que tout va pour le mieux pour Vianney.

 

        Cela confirme donc l'explication que nous vous avons faite précédemment.

 

 

 

E) Autre expérience possible à faire chez soi 

 

          Un site internet permet aussi de créer un mal de mer grandeur nature en restant chez soi. Vous le trouverez à l'adresse ci-contre:

 

http://www.bagadoo.tm.fr/murbal2/i_val.htm

 

            Que se passe-t-il ? Vous êtes tranquillement installé chez vous: vous êtes donc immobile. Vos capteurs musculaires et votre oreille interne disent que vous ne bougez pas. Mais votre vue, elle, perçoit du mouvement. Il y a donc encore un conflit d'information pouvant entraîner un mal de mer.